La constipation est-elle un effet secondaire de la spiruline ?

La spiruline est un complément alimentaire aux nombreux bienfaits.

Elle combat notamment la fatigue musculaire, l’anémie et peut réguler la faim.

Malgré toutes ces propriétés médicinales, la consommation de la spiruline peut entraîner sur certaines personnes, quelques effets secondaires.

La constipation est-elle un effet secondaire de la spiruline

Spiruline et constipation

Nombreuses sont les personnes qui consomment la spiruline pour son action purifiante sur l’organisme.

C’est un complément alimentaire qui a en effet, la vertu de stimuler le transit intestinal et de purifier le foie.

Il aide également à détoxifier le colon.

Ce processus de purification de l’organisme peut toutefois provoquer chez certaines personnes des réactions secondaires dont elles se seraient bien passées.

En effet, lorsqu’il est détoxifié, le colon peut être la cause d’une abondance subite des selles.

Celles-ci, bien souvent de couleur brune ou verte peuvent être la cause de la constipation.

Cependant, elles ne le sont que lorsque le corps souffre de déshydratation.

D’autres personnes ne sont pas confrontées à la constipation, mais plutôt à l’apparition de la diarrhée.

Dans un cas comme dans l’autre, ce qu’il est important de retenir est que ces désagréments peuvent disparaître au fil du temps.

La plupart des personnes qui ont fait le choix de traiter certains de leurs maux grâce à ce complément alimentaire ont constaté la disparition des désagréments lorsque le corps devient habitué au produit.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est fortement recommandé de le prendre de façon progressive.

Spiruline : autres effets indésirables

La constipation et la diarrhée ne sont pas les seuls effets indésirables constatés lors de la consommation de la spiruline.

Elle peut également causer des douleurs musculaires.

Il s’agit-là d’un paradoxe dans le sens que certaines personnes, notamment les sportifs consomment cette algue pour qu’elle les aide à combattre les crampes et les douleurs musculaires.

C’est l’effet inverse que l’on constate cependant lorsque les dosages ne sont pas respectés.

En effet, une surconsommation peut entraîner la formation de l’acide urique, qui dégrade les acides gras et les protéines présentes dans l’organisme.

Les éruptions cutanées sont un autre effet indésirable de la spiruline, notamment en début de traitement.

Elles sont comme la constipation et la diarrhée, dues aux propriétés détoxifiantes de l’algue.

Notons également qu’en début de traitement, certaines personnes peuvent souffrir de la fièvre et des maux de tête, toujours dus aux propriétés détoxifiantes du complément alimentaire.

Il libère en effet, dans l’organisme des déchets et des toxines qui sont la cause de l’apparition de ces maux.

Vous pouvez avoir plus d’infos sur cnrs.fr.

Il est important de noter que ces effets indésirables n’apparaissent pas de façon systématique et peuvent varier d’un individu à un autre.

Pour éviter qu’ils n’apparaissent ou tout au moins réduire leur intensité, il convient de bien s’hydrater pendant le traitement et dans certains cas, de pratiquer de l’exercice physique.

Il faut aussi laisser l’organisme s’habituer au produit en augmentant progressivement les doses jusqu’à arriver à la posologie souhaitée.

Spiruline : les contre-indications

Pour certaines personnes, la prise de la spiruline est fortement déconseillée.

Il s’agit notamment des femmes enceintes, de celles qui sont allaitantes et également des personnes sensibles à l’iode.

Bien qu’il n’y ait pas encore à ce jour une étude formelle pour démontrer la dangerosité de ce complément alimentaire sur ces personnes, la prudence est de mise.

De même, les personnes allergiques aux algues ou qui ont un taux élevé d’acide urique dans le sang doivent éviter de prendre la spiruline.

Si vous souffrez de fièvre, d’hyperparathyroïdie, d’hémochromatose, de calculs rénaux ou encore d’insuffisance rénale, vous devez également éviter tout traitement à base de spiruline.

Il ne pourrait qu’aggraver votre état de santé.

Il n’existe en outre pas de contre-indication quant à l’association de la spiruline avec d’autres médicaments.

Cependant, il vaut mieux se montrer raisonnable et informer son médecin traitant avant d’entamer n’importe quel traitement.


Articles connexes :

La spiruline est-elle une solution anti-diabète efficace ?

Comment soulager un colon irritable par le stress grâce à la spiruline ?